Jūs esate čia: Pradžia

Details

ALBERTVILLE   [Original Title]

ALBERTSTAD @   [Alternative Title]
Šalis: Belgium
Metai: 1954
Žanras: Reportage
Filmavimo vieta: n/a

Kurejai:
Director: GERARD DE BOE
Production company: C.I.D.,GERARD DE BOE


Raktiniai žodžiai: 1892, Afrique, Albertville, antiesclavagisme, arbres, architecture, arts, avenues, bateaux, camps, camps militaires, cités, colonialisme, Congo, Congo belge, coton, docks, églises, Filtisaf, gares, industrie du coton, industries, Jacques de Dixmude (général), lac Tanganyika, Lukuga, Nyanga, palmeraies, pionniers, ports, Tabora, Tanzanie, tombes, trains, transports, travail, travailleurs, usines, végétaux, villas, villes, Vrithoff, Alexis, XIX° siècle, 1892, Afrika, Albertville, antislavernij, arbeid, architectuur, Belgisch Congo, bomen, boten, Congo, dokken, fabrieken, Filtisaf, gewassen, graven, havens, industrieën, Jacques de Dixmude (generaal), kampen, katoen, katoenindustrie, kerken, kolonialisme, kunsten, lanen, legerplaatsen, Lukuga, Nyanga, palmentuinen, pioniers, stationsgebouwen, steden, steden, Tabora, Tanganyikameer, Tanzania, treinen, vervoer, villa's, Vrithoff, Alexis, werkers, XIX° eeuw
Film consacré à la ville d'Albertville sur le lac Tanganyika, comprenant un historique de l'implantation, une séquence sur une grande usine textile et un aperçu de la ville.
Le reportage commence par rendre hommage aux pionniers de la lutte contre les esclavagistes arabes et les Wangwana : camp fortifié du capitaine Jacques, tombes diverses et notamment cette de Monsieur Vrithoff "mort pour la cause africaine sur la Lukuga le 5 avril 1892".
Pendant la première guerre mondiale les Belges combattirent les Allemands qu'ils vainquirent à Tabora. Tombes (montage alterné) de Belges et d'Allemands "unis dans le dernier sommeil".
Le film passe ensuite à l'époque actuelle (1954). "Le travail a remplacé l'activité militaire.
Vues d'ensemble de la ville, palmeraie, belles avenues, autos, bâtiments coloniaux, villas, église, cité indigène. On passe ensuite au monde du travail "la loi du travail est la rançon nécessaire d'une existence civilisée". Le film devient maintenant une monographie sur l'usine de filature et de tissage FILTISAF, dont on montre les différentes phases du processus de production, les différents ateliers et machines, et les ouvriers noirs. Tout au long de cette séquence, le commentaire s'étend sur les difficultés qu'il a fallu vaincre pour faire de ces travailleurs "frustes" engagés aux premiers temps, des ouvriers compétents "d'une étonnante habileté" et sur la coopération entre Européens et Noirs, "qui s'intègrent maintenant dans l'immense communauté des hommes qui produisent pour le monde", et acquirèrent "une nouvelle dignité".
Le développement industriel d'Albertville n'aurait été possible sans le réseau de communication: le train (gare d'Albertville), et les bâteaux qui relient la ville au Kivu, au Ruanda-Urundi et au Tanganyika.
Ce réseau ferroviaire et maritime a entraîné la création d'ateliers de réparation et de fabrication pour l'entretien des machines. Ouvriers noirs travaillant sur des machines de précision. Docks pour la réparation des bâteaux.

Version 1
Kalba: ndl
Garsas: Sound film
Aspektas: 1:1,37
Trukmė: 15 min

» 
Kopijos ilgis: 144 m Request Copy Button
Prašyti kopijos
Kopijos rūšis: n/a
Filmo juostos pagrindas: Acetate



Version 2
Kalba: ndl
Garsas: Sound film
Aspektas: 1:1,37
Trukmė: 15 min

» 
Kopijos ilgis: 143 m Request Copy Button
Prašyti kopijos
Kopijos rūšis: n/a
Filmo juostos pagrindas: Acetate



Version 3
Kalba: fra
Garsas: Sound film
Aspektas: 1:1,37
Trukmė: 15 min

» 
Kopijos ilgis: 144 m Request Copy Button
Prašyti kopijos
Kopijos rūšis: n/a
Filmo juostos pagrindas: Acetate



Version 4
Kalba: fra
Garsas: Sound film
Aspektas: 1:1,37
Trukmė: 15 min

» 
Kopijos ilgis: 144 m Request Copy Button
Prašyti kopijos
Kopijos rūšis: n/a
Filmo juostos pagrindas: Acetate