Du er her: Forside
Document Actions

Details

GBADO-LITE, UN EXEMPLE, COMME TOUJOURS   [Original Title]

Land: Republic of Zaire
ProduksjonsĂĄr: 1979
Sjanger: Documentary Film
Innspillingssted: n/a

Credits
Director: LANDU LUSALA KHASA


nøkkelord: aéroports, Afrique, agriculture, animaux, arachides, arbres, Banque Commerciale zaïroise, Banque de Kinshasa, banques, bétail, boucheries, Boulevard Mobutu Sese Seko, centres agricoles, céréales, chevaux, cocotiers, Congo, culte de la personnalité, désinfections, développement économique, développement social, écoles, économie, églises, élevage, force aérienne, Gbadolite, goîtres, hôtels, huileries, institutions financières, jardins zoologiques, Kambo, légumes, magasins, mangues, manioc, Mobutu, Joseph-Désiré, moutons, palmeraies, pharmacie, plantes, porcs, potagers, Regideso, société, soins de santé, soja, tabac, Tabazaïre, Ubangi, Ubangi, usines, vaches, végétaux, vergers, villas, villes, Afrika, Bank van Kinshasa, banken, beenhouwerijen, bomen, boomgaarden, broodwortel, Congo, dieren, dierentuinen, economie, economische ontwikkeling, fabrieken, farmacie, financiële instellingen, Gbadolite, gewassen, gezondheidszorg, graangewassen, groenten, Handelsbank van Zaïre, hotels, Kambo, kerken, koeien, kokospalmen, landbouw, landbouwcentra, luchthavens, luchtmacht, maatschappij, mango's, Mobutu Sese Sekolaan, Mobutu, Joseph-Désiré, moestuinen, oliefabrieken, ontsmettingen, paarden, palmentuinen, personen cultus, pinda's, planten, Regideso, schapen, scholen, sociale ontwikkeling, soja, steden, struma, tabak, Tabazaïre, teelt, Ubangi, Ubangi, varkens, vee, villa's, winkels
Film de commande du président Mobutu sur ses réalisations à Gbado-Lite et le développement de la ville.

Le film commence par une interview de Mobutu Sese Seko, dans laquelle il explique qu'à côté de ses occupations à Kinshasa, il a toujours prôné le travail de la terre, et qu'en créant un centre-pilote agricole à Gbado-Lite, il entend exercer une fonction de modèle, d'exemple.
Le centre comprend des palmeraies, des cultures vivrières, des vergers. Le film est une sorte de visite guidée, en présence du président qui reçoit des visiteurs, de toutes les parties du centre pilote. Ayant un but de promotion, il est très détaillé sur les espèces cultivées.
Gbado-Lite se trouve dans la région Nord-Ubangi, baignée par le fleuve Ubangi.
En 1969 Mobutu installe le centre-pilote et s'y fait également construire une résidence. On voit la villa relativement modeste de ses débuts, avec le petit verger d'origine et quelques animaux. En 1979, il s'est fait construire une immense résidence "plus digne, à la mesure de l'oeuvre qu'il a réalisée au cours de cette décennie". Le documentaire se propose de découvrir cette oeuvre, qui montre le "dynamisme d'un homme qui a toujours voulu prêcher par l'exemple".
Visite du potager présidentiel. La production est écoulée sur le marché local.
Visite du verger présidentiel, et présentation des arbres qui le composent.
Visite des cocotiers, palmeraies, manguiers.
2600 travailleurs et cadres travaillent au centre-pilote. Images d'une petite huilerie.
Nous allons maintenant à Kambo, situé à 12 km. de Gbado-Lite, où se trouve un deuxième vaste complexe agricole appartenant au président, où travaillent 200 personnes. A nouveau, présentations des espèces cultivées et des performances atteintes. On s'attarde plus particulièrement sur la culture du tabac, avec notamment une interview d'un ingénieur agronome congolais, et des images de la récolte et du séchage.
Egalement une séquence un peu plus longue sur la récolte d'arachides, la culture du soja et du manioc.
Le commentaire insiste sur la connaissance approfondie que Mobutu possède en agriculture. Interview d'un responsable du domaine qui à son tour s'étend sur la science immense du président-citoyen, et sur sa passion pour l'agriculture. Quand il est à Gbado-Lite, il visite les champs en conduisant lui-même sa voiture.
L'interview continue et explique comment les progrès techniques du centre-pilote profitent également à la population locale. Le secteur du développement communautaire met à la disposition des paysans les machines, les conseils des moniteurs agronomes et donnent gratuitement les semences. Les paysans doivent ensuite donner une partie de leur récolte en compensation de l'aide reçue.
La visite s'arrête dans un petit champ, ayant appartenu à la mère décédée de Mobutu. Elle venait le cultiver elle-même. Même aujourd'hui, pour des repas intimes, le président fait venir les produits de ce jardin.
Nouvel arrêt au champ expérimental de la Mission chinoise, arrivée en 1977, et qui s'occupe de 15 variétés de légumes et céréales.
Le président possède également un très important élevage. On visite une étable avec des vaches suisses. Une laiterie fabrique lait, yaourt et fromage sur place. Les 2500 bêtes paissent sur des pâturages aux alentours et sont l'objet de nombreux soins, dont les bains désinfectants.
Mobutu rachète de nombreux cheptels et possède aujourd'hui 30.000 têtes de bétail ainsi que 1000 moutons, des cochons et des chevaux. Il a fait procéder à des essais d'agriculture en vue de produire des cultures fourragères.
Dans une deuxième partie du film, on s'intéresse à l'évolution de la ville de Gbado-lite. A l'origine, village de 700 habitants. Interview d'un Belge appelé en 1967 par Mobutu pour y créer une école et un dispensaire.
Images de la ville actuelle : Eglise, Boulevard Mobutu Sese Seko, Usine d'épuration Regideso (apporte eau courante et électricité), divers magasins, de petites entreprises de construction, une boucherie.
Interview de l'adjudant du Centre-pilote. Raconte le développement de la ville, l'installation des banques en 1975 (Banque de Kinshasa, Banque commerciale zaïroise). Une pharmacie, l'usine de traitement du tabac Tabazaïre. Interview du tenancier belge (M. Bonbois) de l'hôtel et motel. Construction d'une salle de cinéma.
Un aérodrome international est en construction. Le petit aérogare actuel.
Une petite collection d'oiseaux près du palais présidentiel.
Le Zoo, abritant déjà 300 bêtes.
Diverses écoles primaires et professionnelles, le Collège catholique, l'Hôpital.
Interview du chef de la mission médicale. Parle des sortes de maladies rencontrées, avec insistance sur les goîtres (photos de patients avant l'opération). Longue séquence sur une opération du goître. Interview avec une jeune fille opérée et guérie. Le chef de la mission raconte encore comment faute de logement, il a logé dans l'ancienne villa de Mobutu avant de se faire construire sa propre villa.
Interview de Mobutu sur sa mère, en l'honneur de laquelle il a fait ériger une chapelle.
Le film se termine sur Mobutu quittant Gbado-lite dans un avion de la Force aérienne zaïroise après un séjour dans la ville.

Version 1
SprĂĄk: fra
Lyd: Sound film
Visningsformat: n/a
Varighet: n/a

» 
Lengde 1150 m Request Copy Button
Bestill eksemplar
Kopitype n/a
Filmbase Acetate